Internet explorer

Il semblerait que la version actuelle de votre navigateur soit trop ancienne ou ne soit plus maintenue.


Pour profiter pleinement de l'expérience de ce site, nous vous recommandons d'utiliser un autre navigateur tel que Firefox ou Chrome


Rappelez-moi !

 

Nos équipes vous rappellent :

Vos données personnelles sont destinées à la société Finaxy Santé Animale et le cas échéant à ses sous-traitants, afin de vous présenter les offres Zoocare.

Pour en savoir plus sur vos droits et nos engagements, consultez la Charte de confidentialité.

Devis gratuit Contact gratuit

Cinq erreurs à éviter quand on éduque un chat

Cinq erreurs à éviter quand on éduque un chat
Publié le 08 septembre 2022 / Mis à jour le 16 novembre 2022

Même si le chat est réputé pour être indépendant, il faut lui donner un cadre et des bonnes bases éducatives. Les mauvaises habitudes sont souvent celles qui durent le plus longtemps. Même Karine Ferri le confesse : “Parfois, on a du mal à imposer des règles mais il y a quand même des choses sur lesquelles on est strictes”. Pour éviter que votre chat se comporte mal à cause d’un souci d’éducation, voici une liste de cinq erreurs classiques à éviter quand on éduque son chat. 

Vous venez d’adopter un chat. Félicitations ! Cette adorable boule de poil est une véritable machine à câlins et à jeux, mais c’est aussi une responsabilité pour les propriétaires. Comme pour un chien, un chat s’éduque. C’est donc à vous de lui transmettre de bonnes habitudes et de lui apporter les bonnes bases pour qu’il puisse s’épanouir, être heureux et vous éviter les ennuis à cause d’une erreur d’éducation. 

Erreur n° 1 : dresser un chat comme un chien 

C’est tout bête, mais c’est vrai : un chien n’est pas un chat. Les deux animaux ont des caractères radicalement différents. Le chien est docile, le chat est indépendant. Il n’écoutera pas tout de suite les demandes, il faut donc faire preuve de beaucoup plus de patience lorsque l’on éduque un chat. Ne vous énervez pas, ne haussez pas la voix et ne faites surtout pas preuve de violence à son égard. Le chat ne vous obéira pas aux doigts et à l’œil et réclamera moins d’affection qu’un chien. En revanche, s’il vous en réclame, c’est qu’il en a vraiment envie.  

Erreur n°2 : ne pas jouer avec son chat 

Ce n’est pas parce que votre chat vit sa vie qu’il faut pour autant le négliger. En effet, le jeu est une partie importante de l’éducation du chat, c’est aussi une façon de le stimuler. Les jeux sont un bon moyen pour rassurer ou calmer un chat anxieux, cela évite à votre chat d’être déprimé. Le jeu permet également de créer une relation complice. L’idéal est de jouer entre 10 et 15 minutes par jour. 

Erreur n°3 : l’adopter avant qu’il ne soit sevré 

Il est vrai qu’un chaton, c’est mignon. Mais dans les premières semaines de sa vie, un chat a besoin de sa mère. À son contact, il pourra apprendre les bases de la sociabilisation, des comportements félins et aura accès au lait maternel. Ce qui est bénéfique pour sa santé. L’idéal est donc d’adopter un chaton qui aura été sevré de manière naturelle, par sa mère, c’est-à-dire a moins deux mois. 

Erreur n°4 : lui donner du lait 

“Contrairement aux idées reçues, le chat n’a pas besoin de lait dans son alimentation.” nous rappelle Karine Ferri. On oublie donc l’image des livres pour enfants dans lesquels on voit un chat laper du lait dans un bol. En effet, le lait n’a aucun bénéfice pour la santé d’un chat. Au contraire, cela peut conduire à l’obésité, car c’est particulièrement calorique. Par ailleurs, certains chats sont intolérants au lactose ou allergiques à la protéine de lait. Mieux vaut éviter de lui en servir. 

Erreur n°5 : ne pas vacciner son chat 

Ce n’est pas parce que votre chat passe tout son temps à la maison qu’il n’est pas exposé aux maladies. Le chat peut aussi tomber malade et doit être vacciné pour être protégé contre les vers intestinaux ou encore les parasites, mais aussi d’autres maladies comme le typhus, le coryza, la leucose ou la rage. N’hésitez pas à vous rendre chez un vétérinaire pour vous renseigner.   

Besoin d'aide ?

Recevez notre newsletter

Actualité, conseils pratiques, bons plans...
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle Zoocare !