Internet explorer

Il semblerait que la version actuelle de votre navigateur soit trop ancienne ou ne soit plus maintenue.


Pour profiter pleinement de l'expérience de ce site, nous vous recommandons d'utiliser un autre navigateur tel que Firefox ou Chrome


Rappelez-moi !

 

Nos équipes vous rappellent :

Vos données personnelles sont destinées à la société Finaxy Santé Animale et le cas échéant à ses sous-traitants, afin de vous présenter les offres Zoocare.

Pour en savoir plus sur vos droits et nos engagements, consultez la Charte de confidentialité.

Devis gratuit Contact gratuit

Cinq choses à savoir sur la mue du chat

Cinq choses à savoir sur la mue du chat
Publié le 18 novembre 2022 / Mis à jour le 10 février 2023

Phénomène naturel qui se déroule deux fois par an, la mue du chat se caractérise par une perte importante de poils. Cette manifestation intervient une première fois au printemps et la seconde à l’automne. Ce changement est dû non seulement à la variation des températures, mais aussi à celle de la lumière du jour. Cinq choses à savoir sur la mue du chat.

Un renouvellement naturel 

Lorsque votre chat perd beaucoup plus de poils qu’à l’accoutumée, il n’est pas nécessaire de s’inquiéter, si ce phénomène se déclare au printemps et en automne. En effet, c’est totalement naturel et c’est le résultat d’un changement de la lumière du jour. Le printemps correspond à un ensoleillement plus important, la mue est donc conséquente. En automne, la lumière décline et là aussi, la mue se déclenche, mais elle est un peu plus discrète.  

Le chat s’adapte aux températures perte importante de poils.

Ce pelage, qui change et évolue, permet au chat d’être au chaud pendant la saison froide et plus au frais lorsque les beaux jours arrivent. La mue d’automne permet au poil de se renouveler et au pelage de se densifier, c’est la raison pour laquelle la mue printanière est très dense et que le chat perd énormément de poils.  

Tous les chats n’ont pas la même mue 

Comme c’est la lumière naturelle qui joue sur la mue des chats, les félins d’intérieurs qui ne passent pas trop de temps dehors ont une mue moins marquée et leurs poils ont tendance à tomber toute l’année de manière plus régulière. En revanche, les félins qui aiment s’aventurer à l’extérieur et qui sont donc exposés à la lumière auront des mues bien plus marquées correspondant au changement de saison. Par ailleurs, avec l’âge, les chats perdent de moins en moins de poils.  

Les risques à surveiller pendant la mue 

Durant ces périodes, des boules de poils se forment dans l’estomac du chat. Lors de sa toilette, le félin peut avaler des poils morts qui ne seront pas recrachés. Cela peut lui causer des vomissements, des constipations et dans le plus grave des cas, une occlusion intestinale.  

Quelles précautions prendre pendant la mue ? 

Il est important de brosser le pelage tous les jours. Se faisant, le chat avalera moins de poils morts et le risque de formation de boules de poils s’amoindrit. Soignez également son alimentation, en lui apportant des compléments alimentaires tels que la pâte de malt. Vous pouvez aussi opter pour des repas riches en fibres. Cela aidera d’une part à protéger la muqueuse intestinale, mais aussi à favoriser le transit. 

C’est la fin de l’article, vous souhaitez le meilleur pour votre chat ? Protégez-le avec Zoocare, la mutuelle santé chien et chat ! 

Besoin d'aide ?

Recevez notre newsletter

Actualité, conseils pratiques, bons plans...
Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle Zoocare !